Lyne Vaillancourt

Au secours des autres victimes d’inceste

Lyne Vaillancourt se confesse dans L'inceste en héritage pour se libérer d'un lourd passé, mais pour aider d'autres victimes.

Lyne Vaillancourt se confesse dans L’inceste en héritage pour se libérer d’un lourd passé, et pour aider d’autres victimes.

Lyne Vaillancourt est native de la Rive-Sud de Montréal. Agressée sexuellement par deux de ses oncles dès l’âge de quatre ans, elle mènera une double vie durant une bonne partie de sa jeunesse, soit celle d’esclave sexuel et celle d’une fillette choyée dans une famille de travailleurs. Les abus seront dévoilés, mais est-ce que cela suffira pour oublier ce calvaire ? Elle devra faire plusieurs années de psychothérapie afin de comprendre et accepter son vécu. Elle aura développé une maladie mentale contre laquelle elle devra se battre toute sa vie. À l’âge adulte, elle décide de poursuivre chacun de ses agresseurs en justice. Elle partage son histoire afin que les gens qui vivent auprès d’une victime d’agression sexuelle comprennent mieux les réactions parfois exagérées ou démesurées de celle-ci. Comment savoir si son propre enfant est victime d’agression sexuelle et surtout, comment empêcher la transmission de l’inceste en héritage ?

Publicités
Cet article, publié dans auteur, lyne vaillancourt, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Lyne Vaillancourt

  1. Liette dit :

    Je te souhaite beaucoup de succès. J’ai commencé à lire ton livre et c’est très émouvant. Je suis sur ça te permettra de te libérer et de recevoir beaucoup d’amour de tous tes lecteurs 💖 Tu est une femme forte et courageuse pour avoir passer a travers tout ce malheur et je t’admire.

  2. Liette dit :

    Wow quel lecture. J’ai eu tellement d’émotions durant la lecture de ton livre. J’ai ressenti de la colère pour qu’est ce qui c’est passé dans ta vie. Je te souhaite tout l’amour que tu mérite et que ta vie sois rempli de joie et beauté et damour malgré tout ce que tu as passer à travers. Et j’ai hâte pour ton prochain livre.

  3. Daisy cloutier dit :

    Merci Mme Vaillancourt,

    De m’avoir permis de vous lire. Votre livre explique non seulement que c’est terrible mais comment c’est encore tabou. Nous devons sensibiliser nos enfants davantage, à la maison, à l’ecole, au parc, etc. en tant que parent. Je trouve ca pénible qu’en 2016, il y ait encore des sentences « bonbons » pour les agresseurs…

    J’attend votre 2e livre avec impatience.

    • lyne vaillancourt dit :

      Il me fais plaisir que mon livre vous convient. Nos enfants sont notre priorité et il devrait en être ainsi pour nos gouvernements
      .

  4. Geneviève Girard dit :

    Que de travail accompli derrière les pages de ce livre!
    Lyne, ton livre est un encrage, une référence, une mémoire, un guide, un protecteur… Une preuve de confiance, une ouverture à travers laquelle on voit la lumière…

    Merci Lyne d’avoir eu le courage de briser la loi de l’Omerta! Dieu sait que le silence est lourd à porter quand on traîne en soi les poids des blessures laissées par la violence, l’abus, le dénie, l’isolement, les convenances sociales, la pression de l’ego familial, les menaces et manipulations de l’agresseur, etc….
    « L’inceste en héritage » est, à mes yeux, un ouvrage héroïque pour plein de raisons qui sont d’ailleurs clairement exprimées et annoncées sur la couverture de ton livre. Il est pour moi un outil libérateur, un témoignage dans lequel je reconnais l’enfant abusée et la femme écorchée en moi qui cherche des réponses et qui essaie ,depuis des « milliers d’années », de cicatriser et de guérir.

    Tu es merveilleuse!
    Je t’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s