Émilie Lavigne

Une femme aux émotions fortes.

Émilie Lavigne, a signé le roman Le jour où j’ai perdu la tête.

Née en Haïti, Émilie Lavigne a été adoptée à l’âge de quatre ans par une famille québécoise. Orthopédagogue et mère de trois enfants, elle se consacre à plusieurs de ses passions, dont la musique, l’écriture de chansons, de poèmes et d’histoires. Voilà longtemps qu’elle rêvait d’écrire un livre, et c’est à la suite d’une période particulièrement bouleversante de sa vie que ce rêve a doucement pris forme, avec l’écriture du roman: Le jour où j’ai perdu la tête. La vie, la mort, ainsi que l’amour, la peur, l’espoir, le doute, bref… toutes les émotions que chaque être humain a le loisir d’expérimenter, constituent son terrain de jeu. Les causes sociales et environnementales, la spiritualité, la philosophie, au même titre que son héritage africain et haïtien, représentent la trame de fond de plusieurs de ses œuvres, le tout teinté de son cheminement personnel, de son propre univers et du regard qu’elle pose sur la vie.

Publicités
Cet article, publié dans Émilie Lavigne, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s