Jim Lego: celui qui voit tout… et qui dit tout!

Jim Lego, auteur de Clair-Obscur, ne craint pas la controverse.

Jim Lego, auteur de Clair-Obscur, ne craint pas la controverse.

(Voir le commentaire du journaliste Lucien Bonnet plus bas)

Photographe de profession, Jim Lego est de ceux qui parlent haut et fort et qui n’hésitent pas à dire à la face de tous ce que la majorité n’ose pas. Lorsqu’on le rencontre pour la toute première fois, l’on est portés à le juger plutôt étrangement, tellement il nous traite à la manière d’un vieil ami. On le trouve étrange, oui, mais on revient. Tant et si bien, qu’on finit réellement par devenir son ami… Et pour toujours. Car lorsqu’on entre dans son cercle, on n’en sort plus. C’est ce qui explique la longévité de ses amitiés, des amitiés qui bien souvent, ont le même âge que lui.

 Jim est un personnage en soi : il parle fort, oui, mais dans le seul et unique but de dénoncer l’injustice, clamer la vérité et réclamer un monde meilleur. Ses propos peuvent parfois sembler gros, parfois même choquer l’oreille, mais en y repensant bien, ils sont loin d’être vides de sens. Jumelés à sa logique, sa perspicacité et son incroyable sens de l’observation lui permettent non seulement de déceler les failles de notre société, mais aussi, de prévoir longtemps à l’avance les dommages causés par elles. Pour comprendre, il faut vraiment lire Clair-Obscur, et Clair-Obscur II: à contre-courant  à travers lesquels il exprime la colère d’un peuple qui en a plus qu’assez de subir.

Musique Plus visite Jim La Légende…

Pour voir quel être fascinant et tout à fait particulier qu’est Jim Lego, nous vous invitons à visionner ce topo effectué par Musique Plus lors d’une visite au studio lavallois de l’auteur. Veuillez cliquer ici

Jim Lego vu par Lucien Bonnet

De Jim Lego, photographe dès son bas âge, né d’un père photographe et d’une mère adorée qui l’a élevé et si bien maturé, on peut dire qu’il en a vu et voit encore et toujours de toutes les couleurs. Sans jeu de mots. Tant et si bien que ses deux beaux et jeunes enfants, il les a faits à la fois en noir et blanc …et en couleur. Parlez-en à sa chère et belle Diorvett si vous ne m’en croyez pas.

Spécialiste dans l’art et l’industrie de la photographie comme pas un, il en a sans doute développé un sens d’observation tellement aigu des êtres et des choses qu’il est parvenu à développer toute une rare philosophie de sa vie et de la vie. D’où ses préoccupations de nature existentielle.

Jim, c’est maintenant un père de deux adolescents. Il s’inquiète autant pour la nouvelle génération que pour ses fils à cause de l’influence croissante de la consommation à outrance, des messages en provenance de tous ces médias sociaux, promoteurs de gadgets électroniques facteurs de ‘ »Brainwash » – en français de lavages de cerveaux. Tout ça, à grand renfort, aussi, de « Scrap food » comme il le dit, qui génère ce qu’on appelle communément « la malbouffe » à base de nourriture synthétique. Sans compter toute une existence dans un environnement à l’air pollué – tellement nocif – à se demander ce qu’il en reste de la vraie vie sur notre planète dégénérée, de plus en plus handicapée.

Voici donc aujourd’hui le témoignage qu’il a mûri depuis de longues années : des propos si bien articulés, martelés au jour le jour durant ses seuls moments de loisirs de la journée, c’est-à-dire durant son heure de lunch, à même son studio. Un chef-d’œuvre d’aménagement, ce studio, pour ses chefs-d’œuvre photographiques. C’est un vrai musée de créations analogiques sans pareilles et de production numérique sophistiquée de dernier cri  et du dernier cru. Car Jim Lego, artiste chevronné et artisan acharné, a réussi sans faille cette transition titanesque de l’ère analogique à l’ère numérique, là où tant d’autres photographes, cinéastes, vidéastes ont échoué. 

Quand on pense que même le géant Kodak, pourtant au cœur de l’histoire de la photographie fondée 1892, qui n’a pu suivre le courant, a dû se placer sous la protection de la loi américaine sur les faillites en janvier 2012…

Hommage, donc, rendu à Jim Lego, artiste chevronné révolté, phénomène éloquent à tout venant, mais pourtant, personnage  pacifique à souhait; technicien professionnel obstiné, mais vraiment bagarreur à succès. D’ailleurs. sur sa carte d’affaires il s’appelle lui-même Jim Lego. Son nom est tout un livre. Son livre vous apportera sa vision. C’est le coup d’œil d’un photographe. Un Jim Lego visionnaire. À lire tout simplement et à relire !

Lucien BONNET 2013

http://www.contact-canadahaiti.ca

Publicités
Cet article, publié dans Jim Lego, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Jim Lego: celui qui voit tout… et qui dit tout!

  1. Transphoto, Inc. dit :

    Excellente promo. Définitivement un livre à lire. Aurions-nous finalement découvert une personne qui n’a pas peur de la vérité?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s